plume-rose.png
LIVRES
ADULTES
Trilogie
LA FAUTE DES AUTRES
La faute des autres - tome 3
La faute des autres - tome 2
La faute des autres - tome 1
 
La-faute-des-autres-tome3.jpg

La faute des autres

Tome 3. Les révoltes

Éditions Hurtubise, 2020, 304 p.

1952. Si bien des années ont passé depuis la guerre, le spectre du communisme hante de plus en plus les esprits et terrorise les catholiques du Québec. Maurice Duplessis se fait le champion de la défense de la religion et de la langue française, main dans la main avec le clergé tout-puissant, et il essaie par tous les moyens possibles de réprimer les ouvriers et les syndicats qui tentent d’obtenir de meilleures conditions de travail. Le Chef est sans pitié et la Grande Noirceur s’amorce…

 

À Saint-Pie-de-Bagot, vaille que vaille, Fernand et Henriette Dupré tentent de trouver le bonheur auprès de leurs trois enfants. Fernand, homme de cœur et de principes, continue ses activités au sein de l’Ordre de Jacques-Cartier ; ses absences répétées et prolongées laissent Henriette seule à la maison à se morfondre d’ennui. Après huit ans d’un mariage de raison, le couple vit des heures creuses.

 

Par bonheur, Henriette trouve un nouveau sens à sa vie en renouant avec son frère Gaston. Ensemble, ils se donnent pour mission de retrouver l’enfant de leur sœur Estelle et de les réunir. Mais le destin n’en a pas fini pour autant avec Henriette… Un revenant surgi du passé viendra torturer son âme et mettre en péril l’équilibre fragile de son couple. À l’heure de vérité, succombera-t-elle à la passion ou se soumettra-t-elle à la raison ?

 
La-faute-des-autres-tome2.jpg
la-faute-des-autres-tome-2-les-realites

La faute des autres

Tome 2. Les réalités

Éditions Hurtubise, 2019, 296 p.

Saint-Pie-de-Bagot, 1946. La guerre est finie, laissant dans son sillage des horreurs qu’aucun homme, aucune femme n’avait connues auparavant. Fernand et Henriette vivent un petit bonheur tranquille avec leur fils Maurice, espérant pouvoir donner des frères et des sœurs à ce premier-né.

Mais les mauvaises conditions de travail affligent Fernand, comme la plupart des travailleurs des manufactures qui produisent encore à un train d’enfer. La colère gronde. La mise en place des syndicats catholiques entraîne des grèves spontanées et des actes de sabotage violemment réprimés.

Fernand se laisse convaincre par le nouveau curé de devenir membre de l’Ordre de Jacques-Cartier, et ses absences répétées font d’Henriette une épouse plus délaissée que jamais. Elle trouvera une consolation dans son rôle de mère de famille, mais l’amour véritable est-il au rendez-vous ? La rencontre inopinée du peintre américain Ross Miles, venu séjourner quelques mois au Moulin des Arts d’Émileville, va chambouler la vie d’Henriette et lui faire perdre ses repères. Elle devra livrer bataille contre ce désir nouveau qui l’habite et faire des choix déchirants.

À travers les luttes, les doutes et les interrogations, ce nouveau tome de La Faute des autres poursuit le récit de la quête de bonheur de ces gens simples se débattant en une époque troublée.

 
La-faute-des-autres-tome1.jpg
La faute des autres

La faute des autres

Tome 1. Les rêves

Éditions Hurtubise, 2019, 295 p.

Montérégie, 1943. Le spectre de la conscription plane encore et toujours au-dessus de la tête des jeunes Canadiens français. Leurs seules chances d’y échapper : la prêtrise, le mariage « de raison » ou l’amputation d’un doigt… Fernand Dupré, 30 ans, fait partie de ces célibataires qui ne peuvent avoir leur dispense. Le mariage devient la seule avenue possible pour ce fils de cultivateur qui rêve de reprendre la terre paternelle, mais dont les projets seront contrecarrés par un père peu enclin à céder ce qu’il considère comme son bien, et l’arrivée inopinée d’un frère détesté qui revient le hanter. La vie de Fernand, déshérité et désespéré, bascule soudain grâce à la rencontre fortuite d’Henriette Camirand, une bien jolie orpheline… Les deux jeunes gens sont devant le néant : Henriette n’a plus d’autre ressource que de prendre mari pour sortir de sa misère et Fernand, lui, doit à tout prix éviter l’armée.

Par la faute des autres, mais surtout victimes d’un destin capricieux, Fernand et Henriette se retrouveront unis, pour le meilleur et pour le pire, tout en donnant une chance à l’amour qui pointera bientôt le bout de son nez… À travers l’existence de ses héros et des personnages qui gravitent autour d’eux, Josée Ouimet fait revivre le quotidien de ces temps troublés où le nécessaire remplaçait le meilleur, où l’accommodement remplaçait le bonheur, mais surtout où le désir d’aimer et d’être aimé animait les rêves et les passions oubliées.

DANS LES MÉDIAS
La faute des autres
Survivre au temps
de la conscription

Marie-France Bornais,

Journal de Québec

Auteure de la série La marche des nuages,vendue à plus de 15 000 exemplaires, la romancière Josée Ouimet s’est inspirée de l’histoire des gens de sa famille pour écrire une nouvelle série débutant à Saint-Pie-de-Bagot au temps de la conscription, La faute des autres.Trahisons, peines d’amour, enrôlement obligatoire et accidents ont marqué cette époque où les Québécois subissaient les contrecoups de la guerre.

La faute des autres
L’auteure Josée Ouimet rend hommage aux siens dans
La Faute des autres

Maxime Prévost Durand,
Le Courrier de Saint-Hyacinthe

Après avoir couvert la période reliée à la Première Guerre mondiale dans la trilogie La Marche des nuages, il allait de soi que la nouvelle saga de Josée Ouimet [La faute des autres] se situe au temps de la Deuxième Guerre mondiale.

« C’est dans ces périodes-là que ça bouge beaucoup, affirme l’auteure, qui compte aussi une trentaine de romans pour la jeunesse à son actif. Ce sont les guerres qui influencent les sociétés. »